Cinquante vaches pour une lyre! Musique, échange et théologie dans l’Hymne à Hermès I

TitleCinquante vaches pour une lyre! Musique, échange et théologie dans l’Hymne à Hermès I
Publication TypeBook Chapter
Year of Publication2001
AuthorsLeduc, C
EditorBrulé, P, Vendries, C
Ancient AuthorsHymni Homerici Hymn. (TLG 0013)
Book TitleChanter les dieux: musique et religion dans l’Antiquité grecque et romaine
Pagination19-36
PublisherPresses Universitaires de Rennes
CityRennes
ISBN9782868475985
Abstract

La singularité de la formulation de la geste d'Hermès dans l'Hymne homérique à Hermès I réside dans la mise en intrigue des données mythiques autour de l'instauration de la philotês qui l'unit en tant que dieu de la Cyllène à Apollon de Pythô. Le lien des deux voisins n'est pas fondé sur la réciprocité de dons échelonnés dans le temps, mais sur un marché: la chelys fabriquée par Hermès vaut bien les cinquante vaches d'Apollon. Cet échange est satisfaisant pour les deux divinités: Apollon devient le maître de la musique et Hermès l'hêgemôn d'un troupeau qui croît.
Cette amitié motivée par des relations de voisinage suggère de consulter Pausanias et sa carte des sanctuaires de la région: deux cités contiguës, Phénéos en Arcadie et Pellène en Achaïe, associent les deux divinités.
Le fondement de cette amitié – un échange opéré à l'instigation d'une divinité qui a inventé le feu – invite à faire référence à Héraclite. Une comparaison entre le logos du philosophe et le langage des signes du poète suggère d'interpréter la conversion chelys/vaches comme une métaphore des conversions opérèes par le feu car le feu, comme le dit Héraclite, est fondamentalement échangiste. [Résumé, 36]

Site information

© 2007-2012 MOISA: International Society for the Study of Greek and Roman Music and Its Cultural Heritage


Site designed by Geoff Piersol and maintained by Stefan Hagel
All rights reserved.