Carmen et carmenta: chant, prière et prophétie dans la religion romaine

TitoloCarmen et carmenta: chant, prière et prophétie dans la religion romaine
Publication TypeBook Chapter
Year of Publication2001
AuthorsGuittard, C
EditorBrulé, P, Vendries, C
Ancient AuthorsPublius Ovidius Naso (PHI 0959)
Book TitleChanter les dieux: musique et religion dans l’Antiquité grecque et romaine
Pagination173-181
PublisherPresses Universitaires de Rennes
CittàRennes
ISBN9782868475985
Parole chiavecarmen, Etruria, religione, Roma
Abstract

Le tibicen est un personnage essentiel dans la rècitation de la prière à Rome, qui ne compte pas moins de trois assistants aux côtés de l'orant. Sa présence confirme les liens de la precatio avec le carmen. Sous le nom de Carmenta ou de Carmentis, les Romains ont reconnu une forme divinisèe de la parole prophétique; d'autres divinités, comme Aius loquens ou Aius locutius, sont associées à la parole oraculaire ou avertisseuse et Ovide nous conte l'histoire de Canens dont le chant avait des pouvoirs comparables à celui d'Orphée. Les chants des Saliens et des Arvales offrent des exemples de vers saturniens. La tibia, qui intervenait dans les carmina convivalia, a affirmé sa présence dans le rituel du sacrifice sous l'influence grandissante de l'Etrusca disciplina et dans la mesure où la sacrifice a pris une valeur divinatoire: prier les dieux, non seulement dans le cadre de l'hymne, mais aussi dans la simple precatio ou le votum, c'est toujours chanter les dieux. [Résumé, 181]

Informazioni

© 2007-2012 MOISA: Società internazionale per lo studio della musica greca e romana e della sua eredità culturale.

Sito disegnato da Geoff Piersol a aggiornato da Stefan Hagel